Baptiste Bordave, notre héros, (mais peut-on vraiment parler de « héros » dans les romans de Nothomb ?) voit sa vie enfin commencer le jour où un inconnu sonne à sa porte pour demander de l’aide, et s’écroule mort dans son salon.

C’est le tremplin qu’utilise Nothomb pour nous faire entrer dans son univers surréaliste : plutôt que d’appeler les secours, Baptiste, qui se trouve une ressemblance physique avec le défunt, décide de changer de vie.

Il prend la BMW du quidam, dont il a découvert l’identité suédoise, file à son domicile à Versailles et s’installe dans sa vie et sa villa, auprès d’une épouse qui ne pose pas de questions et se nourrit au champagne.

Commence alors une vie oisive, composée de siestes béates et de bains paresseux.

Le célèbre style Nothomb est de la partie, drôle et imagé...

Je me laissai ramollir dans l’eau chaude. J’étais heureux comme un champignon séché mis à tremper dans du bouillon : retrouver mon volume d’antan était délectable. J’ai toujours eu pitié des légumes lyophilisés : à quelle vie prétendre quand on a perdu son humidité. Sur le paquet, on affirme que le produit sec a conservé toutes ses propriétés : si on interrogeait le végétal cartonneux, nul doute que son opinion divergerait. L’imputrescibilité, quel ennui ! »

Mais quand même tellement vrai...

Les continents possèdent une ligne de partage des eaux, lieu mystérieux à partir duquel les fleuves décident de couler vers l’est ou l’ouest, le nord ou le sud. Le corps humain possède une ligne de partage du champagne, géographie encore plus mystérieuse, à partir de laquelle le vin doré cesse de couler vers l’intelligence pour refluer en direction du grand n’importe quoi. »

Malgré les apparences, notre homme se pose des questions sur l’incongruité de sa situation. Il rassemble des renseignements sur la vie de son « hôte ». La réalité finira par le rattraper. Arrivera-t-il à préserver sa nouvelle vie ?

Je vous laisse découvrir la suite car... euh je ne m'en souviens plus trop...

Le fait du prince.jpg



Le fait du prince, Amélie Nothomb, 170 pages, 15,9 euros. Vous pouvez le commander sur Amazon.